La parole est à : Alexandre Léonard, directeur filière Optique et Audition

« ​Service, écoute, accompagnement, des marques et produits innovants, le tout aux tarifs les plus justes et sous l’enseigne : ECOUTER VOIR »

Alexandre, présentez-nous rapidement la filière Optique et Audition

C’est une filière mutualiste spécialisée, présente sur 5 régions et 14 départements, constituée de près de 200 professionnels dans nos centres (Audioprothésistes, Optométristes, Contactologues, Opticiens et Techniciens spécialisés). Celle-ci propose des solutions pour la vue et l’audition, au plus près des territoires et à travers une approche modernisée autour des notions de service, d’écoute, d’accompagnement, mais aussi de marques et de produits innovants, le tout aux tarifs les plus justes sous une enseigne nationale : Ecouter- Voir.

Quelles leçons retenir de la crise sanitaire ?

Cette crise, au-delà des drames humains, a généré une situation inédite, qu’aucun d’entre nous n’avait imaginé rencontrer : le confinement, puis la distanciation sanitaire et sociale !

Cela nous a amené à nous questionner sur nos façons de travailler, sur nos missions…

Dans ce contexte, nous ne sommes plus uniquement « des vendeurs de lunettes », on ne vend pas la vue, on pourrait presque dire qu’on la rend par des permanences et une présence auprès de populations qui se retrouvent dans des situations d’urgences inédites.

Mais quels que soient les remises en cause, les changements organisationnels… le principal pour nous demeure de repositionner sans cesse le client au cœur de nos actions et de nos points de vente. C’est pour cela par exemple que nous travaillons dorénavant également sur rendez-vous tout en assurant une réponse aux usagers qui viennent à la rencontre de nos professionnels directement.

Pour finir : qu’est-ce qui vous anime le plus dans votre mission de Directeur de l’Optique et de l’Audition chez Oxance ?

Incontestablement d’agir au quotidien comme un chef d’orchestre, c’est-à-dire de donner vie aux projets en prenant du plaisir ! Pour cela il faut parvenir à entrainer l’ensemble des collaborateurs, donner l’exemple, partager, faire grandir ses équipes professionnellement et bien entendu humainement à 100%.

Et puis, au-delà de mes fonctions spécifiques à la filière Optique et Audition, être membre du comité de direction d’Oxance me permet de m’engager dans un projet plus global de santé, au sein d’un groupe ambitieux, ancré dans l’économie sociale, et dont l’ADN est basé sur la solidarité.

Propos de Alexandre Léonard recueillis par Sam Cordier (directeur communication et développement chez Oxance)